Bougie (Glow)

Bougies (Glow)

Différentes bougies pour moteurs thermiques et utilisations.

Modèles de bougies.

La bougie est du corps, du contact supérieur ainsi que du filament en alliage.

Celles-ci sont généralement alimentées par une batterie rechargeable NiMh de 1,2 Volts (Max 2Volts).

C’est ce dernier en chauffant va créer l’explosion du mélange air, carburant.

Utilisation des bougies.

Pour un taux de nitrométhane de 10 à 16% et une température ambiante de 0 à 15°, préconisez : Les bougies R1 à R3.

Pour un taux de nitrométhane de 16 à 25% et une température ambiante de 15 à 30°, préconisez : Les bougies R3 à R6.

Pour un taux de nitrométhane supérieur à 25% et une température ambiante de + de 30°, préconisez : Les bougies R6 à R7.

Utilisation:

Les indices faibles (n°1 à 5) sont généralement utilisés sur des moteurs de  petites cylindrées (1,5 à 2,5 cm3).

Les moteur TT 1/8 d’une cylindrée de 3,5 cm3, dédiés à la compétition notamment, recevront des bougies médiums ou froides entre 6 et 8 maxi et très rarement des bougies chaudes.

Attention :

Si vous observez le filament de votre bougie et vous pouvez voir si le réglage de votre moteur est correct.

* Un filament noir et gras = moteur trop riche, il faut fermer (visser) le pointeau principal (richesse essence) d’1/8ème de tour.

* Un filament Blanc = attention danger !! il y a très certainement une surchauffe moteur, il faut dans ce cas ouvrir (dévisser) le pointeau principal (richesse essence) d’1/8ème de tour. Le filament peut casser avec le risque d’endommager l’ensemble chemise-piston.

* Un filament brun, sans trace de carburant non consommé, tout est OK, le réglage est correct.

Ce contenu a été publié dans Moteurs, Technique, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire